Les cépages du Sud-Ouest (3 sur 3)

CÉPAGES DU SUD-OUEST (3 sur 3) | LES PRINCIPAUX CCÉPAGES BLANCS | Les colombard, mauzac, petit et gros manseng, petit courbu, ondenc et len de l’el, contribuent à faire découvrir le charme trop souvent insoupçonné des vins blancs secs et moelleux à liquoreux de la région.

COLOMBARD

Ce cépage typiquement gascon, cultivé sur plus de 5000 ha, donne des vins frais et toniques aux arômes de fruits exotiques intenses et à la vivacité soutenue. Le colombard est aujourd’hui principalement utilisé dans l’élaboration des Côtes de Gascogne et de l’Armagnac. En raison de la qualité reconnue des vins qu’il donne, ce cépage connaît un développement au niveau mondial.

COURBU BLANC ET PETIT COURBU

Ces deux variétés d’origine pyrénéenne, de la même famille mais très distinctes, entrent dans l’encépagement des appellations Pacherenc du Vic-Bilh, Saint-Mont (20% de l’encépagement minimum) et Jurançon.

GROS MANSENG

Cépage blanc originaire du piémont pyrénéen, il est cultivé sur environ 3 000 ha dans le Sud-ouest de la France où il produit principalement des Jurançon secs, du Pacherenc du Vic-Bilh et du Tursan. Il est aussi utilisé à Saint-Mont et en Gascogne où il apporte aux vins blancs secs ses arômes et sa fraîcheur.

PETIT MANSENG

Le petit manseng est apparenté au gros manseng, mais possède des baies plus petites à la peau plus épaisse. Il est capable de développer une forte teneur en sucre tout en conservant une acidité importante, nécessaire à l’équilibre des meilleurs vins moelleux et liquoreux. Généralement récolté en novembre, ses rendements naturellement faibles sont concentrés par une déshydratation partielle des raisins sur le cep. Seul ou assemblé avec le gros manseng, l’arrufiac ou le courbu, le petit manseng élève les Jurançon et les Pacherenc du Vic-Bilh au rang des vins liquoreux les plus distinctifs au monde.

LOIN DE L'OEIL (ou len de le'l)

Le len de l’el est uniquement cultivé à Gaillac. Son nom provient de l’éloignement de la première grappe du rameau qui lui a donné naissance. Cet éloignement est également accentué par la longueur du pédoncule qui supporte la grappe. Il donne de bons vins secs aux arômes élégants, assez floraux. Il est également de plus en plus employé pour l’élaboration de vins doux et liquoreux grâce à sa remarquable aptitude à la concentration sur souche.

MAUZAC

Tout porte à croire que le mauzac puise ses origines dans la vallée du Tarn. Ses baies peuvent développer une forte concentration en sucre et sont utilisées pour l’élaboration de vins secs, vins doux et vins effervescents, essentiellement à Gaillac. Les arômes caractéristiques de ce cépage rappellent la pomme fraîche et la poire sur les vins secs auxquelles s’ajoutent des notes de coings et de miel sur les vins doux.

ONDENC

Originaire de la vallée du Tarn, il fut présent un temps jusqu’au vignoble de l’Entre-deux-Mers. Il est aujourd’hui uniquement présent à Gaillac où il produit d’excellents mais rares vins doux.

ARRUFIAC

L’arrufiac semble avoir ses racines le long de la vallée de l’Adour. S’il a presque disparu suite aux ravages du phylloxéra, il entre dans la composition du Pacherenc et du Saint-Mont blanc. On l’apprécie particulièrement pour ses arômes raffinés et distinctifs.

BAROQUE

Parfois épelée barroque, cette variété locale est la colonne vertébrale des vins blancs de l’appellation Tursan. Bien qu’il soit maintenant presque exclusivement cultivé dans le département des Landes, il était autrefois connu à travers tout le Sud-ouest de la France. A maturité, le jus issu de ce cépage peut s’avérer riche en sucre. On en tire des vins vifs, frais et aromatiques.

#sincèrementsudouest

#vinsdusudouest

#vignobleoccitanie

#lionelosmin #lionelosminetcie






28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout