Armagnac & Cognac comment les différencier ? (2/6)

[𝗟𝗲 𝗱𝗼𝘀𝘀𝗶𝗲𝗿 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝘀𝗲𝗺𝗮𝗶𝗻𝗲 : 𝗔𝗿𝗺𝗮𝗴𝗻𝗮𝗰 𝗲𝘁 𝗖𝗼𝗴𝗻𝗮𝗰 : 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗶𝗲𝗿 ?]

2 sur 6

𝟭. 𝗟𝗲 𝘁𝗲𝗿𝗿𝗼𝗶𝗿

Première différence entre cognac et armagnac : le terroir.

Les terroirs du cognaçais et de l’armagnacais, tous deux en région Nouvelle-Aquitaine, sont séparés d’environ 300 kilomètres ; ce qui induit des différences de sols.

Sous l’armagnac, on trouve des sables fins quartzeux, des sédiments continentaux et fluviaux et de l’argile siliceuse. Ce terroir se divise en 3 crus :

- Le bas-armagnac ou armagnac noir se trouve en partie dans les Landes. Il est caractérisé par des terrains argilo-siliceux pauvres en calcaire, parfois acides.

- Le haut-armagnac ou armagnac blanc se caractérise par des sols à dominante calcaire sauf dans sa partie méridionale où l’on retrouve les boulbènes argilo-siliceuses.

- La Ténarèze est une terre de transition que l’on retrouve en partie dans le Lot et Garonne. Là la vigne est cultivée sur des sols à dominante argilo-calcaire.

Les sols cognaçais sont en majorité calcaires. Le cognac se divise en 6 crus :

- La Grande Champagne, autour de la ville de Segonzac, produit les plus fines eaux-de-vie de cognac.

- La Petite Champagne, se situe à cheval sur les départements de Charente et Charente-Maritime, autour de Barbezieux (Charente), Archiac et Jonzac (Charente-Maritime).

- Les Borderies, une petite aire de production autour du village de Burie.

- Les Fins Bois se situent à la périphérie des trois zones précédentes. C'est ici qu'est produite la majeure partie des vins (42 %).

- Les Bons Bois, encore plus éloignés de Cognac.

- Les Bois Ordinaires. Dans cette vaste zone seulement 1,5 % des vignes sont consacrés au cognac. On les trouve à proximité de l'océan Atlantique ainsi que vers des Deux-Sèvres ou la Dordogne.

#sincèrementsudouest

#lionelosmin #lionelosminetcie
















3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout